Disonible en

Elito Revé y su Charangón

L’Orchestre Elio Revé populairement connu sous le nom de « El Charangón » a été fondé en 1956 par Elio Revé Matos, une figure importante de la musique cubaine. Ce groupe musical est depuis plusieurs années l’un des groupes musicaux les plus prestigieux de Cuba et d’autres parties du monde. Son créateur, originaire de Guantánamo dans la partie la plus à l’est du pays, a été classé «Père du Changüí» pour les contributions qu’il a faites à ce rythme, tout comme étant l’un de ses meilleurs défenseurs.

L’Orchestre est considéré comme une école pour les musiciens cubains puisqu’ils ont fait partie du groupe, des très grands de la musique acutelle cubaine: Chucho Valdés, Juan Formell, Yumurí, Carlos Alfonso… Après la mort d’Elio Revé Matos en 1997, son fils Elito Revé Jr, qui a travaillé comme pianiste et arrangeur du groupe, assume le défi de diriger l’orchestre. De cette façon, il a continué le travail de son père et a réussi à maintenir la popularité, le son et le sceau qui pendant tant d’années avaient accompagné ce groupe.Le talent, le professionnalisme et le don au renouvellement a permis au groupe d’exister depuis plus de 60 ans tout en obtenant un amour inconditionnel de la part du public qui en a fait une légende vivante de la musique cubaine dansante.

elitoreveysucharangon.com

Soneros All Stars

Un collectif de musiciens qui sonne très fort pour le plus grand plaisir des amoureux du Changui, du Son et de la Timba. A l’origine de ce groupe se trouvent le talentueux joueur de tres, producteur et arrangeur Jan Miklos Bogdan et l’un des chanteurs les plus reconnus de la scène cubaine pour son timbre de voix unique Pascual Matos Aguirre El Sinsonte. Crée en 2003, Soneros All Stars régale à chaque sortie d’album les passionnés de la piste de danse et les mélomanes par d’exceptionnels arrangement de cuivre. Le nom du collectif n’est pas décoratif. En effet, on a vu passer dans le groupe des stars de la scène cubaine : Samuel Formell (fils de Juan, batteur des Van Van) qui passe aux timbales , Boris Luna l’un des pianistes des Van Van, Papi Oviedo (guitariste qu’on ne présente plus !), Oderquis Reve (frère d’Elio et oncle d’Elio Revé Jr !), Mandy Cantero, Emilio Frias El Niño… et surtout l’un des plus grands génies musicaux du moment à Cuba le bassiste Arnaldo Jimenez qui fait sonner le disque « Dime Nague », par ses arrangements, comme un des plus grands disques d’Elio Revé père.

Line up :

Voix

JOSÉ ’PEPITO’ GOMEZ

PASCUAL MATOS ’EL SINSONTE’

Band line-up

JAN MIKLOS BOGDAN – baby bass (director)

RICHARD ORTEGA – piano

MICHEL ORTIZ ACOSTA – drums/timbales

RUBENS MILLET HERRERA – congas

RAÚL LARA – bongos/coros

RACIEL GARCES – guiro/coro

FILIP OLANDERSSON – trumpet

PETTER LINDE – trumpet

NIKOLAS VIISANEN – trombone

JOHAN AHSTROM – trombone

 

facebook.com

Harold López-Nussa (trio)

Latin-Jazz à Strasbourg

Harold López-Nussa

López-Nussa a exploré avec facilité les mondes de la musique classique, populaire et le jazz. Un coup d’œil rapide à ses expériences nous montre la diversité de ses collaborations : un enregistrement de Heitor Villa-Lobos´ « Fourth Piano Concerto » (2003), avec le National Symphony Orchestra de Cuba, l’obtention du premier prix et du prix du public au concours de Piano Solo Jazz du Montreux Jazz Festival en Suisse, en 2005. Il a fait partie de projets aussi variés que Ninety Miles (un enregistrement avec David Sánchez, Christian Scott et Stefon Harris) et Esencial (un album de compositions du vénéré guitariste classique cubain, compositeur et chef d’orchestre Leo Brouwer), les deux en 2011.

En ce qui concerne la musique populaire et sa formation sur le terrain, il faisait partie des projets tels que le Cuba volume of Rhythms del Mundo, qui l’a associé avec les vétérans du Buena Vista Social Club et il a passé trois ans dans le groupe de la chanteuse Omara Portuondo, une opportunité qu’il qualifie de « bénédiction ». Il a distillé toutes ces expériences non seulement dans un style riche, personnel, en tant que compositeur et musicien, mais tout cela a inspiré l’attitude de López-Nussa à rendre sa création attrayante et à partager sa musique.

« EL Viaje » (le voyage), le morceau éponyme du dernier album du pianiste et compositeur Harold Lopez-Nussa et qui marque ses débuts sur le label Mack Avenue, donne l’impression de se balancer doucement comme dans un bateau sur l’eau –comme s’il allait entamer un voyage ou au contriaire, était de retour au port- la trompette et la voix chuchotant des souvenirs. Cette scène décrit avec justesse les voyages internationaux de Lopez-Nussa, ponctués par ses retours vers sa ville natale de la Havane à Cuba. Ce voyage du corps et de l’esprit l’a mené simultanément à une exploration musicale de divers genre et idées, tout en restant fidèle à ses racines.

haroldlopeznussa.com